Le voyage de Sarah Douglas à Lima – Un rêve devenu réalité

mardi, 9 juillet, 2019

Après des années de dur labeur et de détermination, la capitaine de voilier Laser Radial Sarah Douglas est prête à voyager au Pérou pour représenter le Canada cet été aux Jeux panaméricains de 2019 à Lima. Née à Burlington en Ontario, Sarah a commencé à faire de la voile à l’âge de 7 ans et a immédiatement adoré le sport. À l’âge de 15 ans, elle a été identifiée comme l’une des étoiles montantes de ce sport. En 2010, elle s’est classée deuxième aux compétitions nationales juniors et elle a représenté le Canada aux Jeux olympiques juniors d’inauguration à Singapour. En 2015, Sarah s’est forgé une place au sein de l’équipe de voile du Canada en tant qu’athlète senior. Depuis, elle ne regarde plus en arrière. Présentement classée troisième au monde en Laser Raidal, Sarah s’entraîne au club de Yatch d’Ashbridge Bay à Toronto en Ontario. 

L’Institut canadien du sport de l’Ontario (ICSO) a commencé à collaborer avec Sarah en 2014, quand Ontario Sailing et Voile Canada l’ont ciblée pour recevoir du soutien de l’ICSO dans le cadre de l’Initiative pour le sport de haute performance de l’Ontario (ISHPO). Ontario Sailing et Voile Canada, en partenariat avec l’ICSO, ont effectué une analyse individuelle des écarts afin de déterminer le soutien approprié qui serait offert à Sarah en matière de performance, y compris l’entraînement et le leadership technique, les sciences du sport et la médecine du sport, ainsi que pour les compétitions et camps d’entraînement internationaux.

Plus précisément, le financement de l’ICSO a servi pour l’entraîneur provincial d’Ontario Sailing, Chris Hewson, ainsi que pour l’entraîneur Prochaine génération de Voile Canada Chris Cook, qui ont joué un rôle primordial dans l’élaboration de comportements d’entraînement techniques, tactiques et de haute performance qui se sont révélés essentiels au succès de Sarah jusqu’à présent.

Pour accélérer sa progression sur la voie de la performance, Sarah a obtenu du soutien en sciences et médecine du sport de calibre mondial de la part de l’ICSO sous forme de préparation physique, de soutien en performance mentale et en nutrition, afin de perfectionner davantage son style de vie et ses habitudes, ses caractéristiques et son attitude sur l’eau. Le soutien offert à Sarah en sciences et médecine du sport a changé au fil des années pour prendre une approche plus délibérée dans le suivi de la charge d’entraînement, de la santé et du bien-être général.

Notamment, Sarah a collaboré avec le scientifique sportif en chef de l’ICSO, Sheldon Persad, depuis 2015 pour améliorer son conditionnement. Ayant plus de 30 ans d’expérience, M. Persad se concentre sur les méthodes de suivi des athlètes d’élite pour prévenir les périodes non prévues de sous-entraînement et de surentraînement. 

« M. Persad continue de m’encourager à faire des efforts et à s’assurer que j’ai le bon programme à la maison et lorsque je voyage dans le monde pour des compétitions et de l’entraînement. Nous travaillons ensemble depuis 2015 et j’ai hâte de continuer à persévérer pour les Jeux panaméricains et Tokyo 2020, » affirme Sarah. 

Au cours des deux dernières années, Sarah a également collaboré étroitement avec le consultant en performance mentale de l’ICSO Rolf Wagschal, dont l’aide a été essentielle pour qu’elle améliore son attention aux détails qui importent le plus. M. Wagschal a joué un rôle clé pour l’aider à déterminer ses objectifs en lui donnant l’occasion de faire l’expérience d’un environnement multisports et de participer aux Jeux panaméricains à Lima au Pérou. M. Wagschal est également conseiller Plan de match pour l’ICSO et travaille avec des athlètes, comme Sarah, pour les aider à planifier et gérer des engagements non liés au sport sans nuire à leur performance sportive. M. Persad et M. Wagschal travaillent en tandem pour réduire la charge de travail de Sarah et l’aider à trouver l’équilibre. Cela revient à lui fournir une plateforme lui permettant de faire un suivi efficace de ses progrès physiques et mentaux. 

En tant que membre de l’équipe canadienne de voile, Sarah est confrontée à de nombreux défis, comme de voyager vers divers camps d’entraînement, s’habituer à des fuseaux horaires différents lors des compétitions et transporter son bateau à l’échelle internationale. M. Persad et M. Wagschal collaborent avec plusieurs autres membres de l’équipe pour relever ces défis. Celui qui tire les ficelles est l’entraîneur en chef Vaughn Harrison. Du côté de la voile, M. Harrison est appuyé par Ken Dool, Katie Yeo et Mike Milner. De plus, Sarah reçoit des conseils en nutrition de la part d’Anna Tobias. Elle collabore aussi étroitement avec le conseiller de haut niveau de l’ICSO Murray McCullough et la physiothérapeute Meghan Buttle.

Avoir accès aux services de l’équipe de praticiens experts en sciences et médecine du sport de l’ICSO, qui travaillent en tandem avec ses entraîneurs et le personnel de soutien, a changé la donne pour Sarah, lui permettant d’atteindre les plus hauts échelons de la performance internationale.

Étant donné son talent, son travail acharné et son dévouement envers la voile, il n’est pas surprenant qu’elle ait remporté plusieurs prix au cours des années, dont celui de la recrue de l’année en voile (2016), de l’athlète féminine en voile de l’année en Ontario (2017 et 2018) et de l’athlète féminine de l’année de Voile Canada (2018).

Malgré ces honneurs, Sarah travaille sans relâche pour atteindre deux objectifs : le premier est son rêve de participer aux Jeux panaméricains, et le deuxième, mais non le moindre, est de participer aux Jeux olympiques. Elle réalisera son premier rêve dans quelques semaines et elle est sur la bonne voie pour se qualifier aux Jeux olympiques, car le Canada s’est assuré une place pour le Laser Radial aux Olympiques de 2020. Les qualifications pour les athlètes individuels des Jeux olympiques de Tokyo 2020 auront lieu plus tard cette année.

La première occasion qu’aura Sarah pour se qualifier pour les Jeux olympiques de 2020 aura lieu lors des Championnats du monde de Radial féminin 2019 qui se tiendront du 17 au 24 juillet à Sakaiminato-City au Japon. Elle devra terminer dans les 10 premières places, avec aucun autre athlète canadien dans les 5 premières places, afin de se qualifier. Si elle figure parmi les 10 premières places avec un autre canadien 5 places avant elle, une évaluation distincte aura lieu afin de déterminer qui représentera le Canada aux Jeux olympiques de Tokyo.

Avec ses années de préparation sur l’eau et son entraînement physique et mental, elle est très concentrée sur les Jeux panaméricains à Lima au Pérou, où l’un de ses plus grands rêves deviendra réalité.

À propos de l’Institut canadien du sport de l’Ontario
L’Institut canadien du sport de l’Ontario (ICSO) est un organisme sans but lucratif qui se consacre à la quête de l’excellence en offrant des programmes, des services et un leadership de calibre mondial aux athlètes et aux entraîneurs de haut niveau afin d’améliorer leur capacité à monter sur le podium au niveau international. L’ICSO offre aux athlètes un éventail de services en sciences et médecine du sport, notamment dans les domaines de la nutrition, la physiologie, la biomécanique, la préparation physique, la performance mentale, la thérapie sportive et les services de subsistance. L’ICSO offre également des programmes et des services à des organismes sportifs nationaux et provinciaux, ainsi qu’à leurs entraîneurs, afin de renforcer les structures sportives en Ontario et au Canada.

L’ICSO offre ses services à environ 700 athlètes de haut niveau et 250 entraîneurs dans ses installations principales du Centre sportif panaméricain de Toronto, dans son site satellite du Centre de cyclisme national Mattamy à Milton et dans ses environnements d’entraînement quotidien partout en Ontario. L’ICSO fait partie d’un vaste réseau de quatre instituts et de trois centres multisports à l’échelle du pays, le Réseau des instituts du sport olympique et paralympique du Canada, en partenariat avec le Comité olympique canadien et le Comité paralympique canadien. L’ICSO bénéficie du soutien du ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport, de Sport Canada, d’À nous le podium et de l’Association canadienne des entraîneurs, ainsi que des organismes sportifs nationaux et provinciaux du secteur. www.csiontario.ca/fr 

-30-

Personne-ressource pour les médias :
Laura Albright, directrice, Communications et événements
Institut canadien du sport de l’Ontario
Tél. : 416 596-1240, poste 238
Courriel : lalbright@csiontario.ca 
www.csiontario.ca/fr

Dernières nouvelles