Les femmes complètent le balayage des relais pour conclure des mondiaux juniors historiques

mardi, 29 août, 2017
Les femmes complètent le balayage des relais pour conclure des mondiaux juniors historiques

Le Canada a ajouté trois médailles à son total aux Championnats du monde juniors FINA, les plus fructueux de l’histoire du pays.

Les relais 4×100 m QN féminin a conclu la compétition en grand, le Canada termine avec un total record de 15 médailles, deuxième au classement des médailles derrière les États-Unis.

L’équipe composée de Jade Hannah, Faith Knelson, Penny Oleksiak et Taylor Ruck a remporté la 5e médaille d’or en relais de la compétition et abaissé le record mondial junior en 3 :58,38. Les femmes ont remporté les trois relais en plus de deux relais mixtes, chaque fois en abaissant le record du monde junior.

Hannah et Knelson ont démarré le relais pour les Olympiennes de 2016 Oleksiak et Ruck. L’équipe était 4e après le dos et 2e après la brasse, 2,26 secondes derrière les meneuses. Oleksiak, médaillée d’argent des Jeux olympiques de Rio, a ramené l’écart à 0,51 seconde. Au dernier virage, Ruck menait par 0,19 seconde, et a conservé la tête pour toucher le mur en 3 :59,19 devant les États-Unis. Le Japon a terminé en 3e rang en 3 :59,97. Les trois premières nations ont toute nagé sous le précédent record.

« Ce relais est très important pour moi. Je m’entraine avec Jade tous les jours. Être sur le podium avec ma coéquipière d’entrainement et ces deux filles est extraordinaire. Je suis heureuse qu’on y soit arrivée. Ce fut une compétition difficile et nous étions tous fatigués aujourd’hui, mais ça a bien été, » a dit Knelson, qui s’entraine au programme NextGen – Victoria avec Jade Hannah.

« Ce fut une excellente expérience, j’ai pu vivre des choses que je n’avais jamais vécues auparavant, » a dit Hannah.

Ruck, qui s’entraine au Centre de haute performance – Ontario a mis le Canada en bonne position pour réaliser sa meilleure performance de l’histoire en défendant son titre au 200 m libre, 45 minutes plus tôt.

Elle a touché le mur à 1:57,08, seulement 0,02 seconde devant la Hongroise Ajna Kesely. Ruck a abaissé le record du Championnat qu’elle avait établi en 2015, elle a également abaissé le record national 15-17 ans détenu par Heather MacLean depuis 2009.

« Je croyais que ce serait bien plus difficile que mes autres doubles, mais ce n’était pas si pire. Ces filles m’ont vraiment motivé pour le relais et je n’y serais pas arrivé sans elles. Je suis seulement heureuse de partager cette expérience avec elle, » a dit Ruck. « Ça n’a pas été facile, mais je dois beaucoup à tout le personnel de l’équipe canadienne.

Ruck a remporté six médailles d’or et une médaille d’argent à la compétition. Elle possède maintenant 13 médailles des mondiaux juniors.

« Elle a malheureusement manqué l’équipe séniore cette année, mais elle s’est présentée ici et a montré son potentiel au reste du monde, en abaissant le record du monde junior au 100 m dos et en étant une membre essentielle des équipes de relais, » a dit l’entraineur national de développement de Natation Canada, Ken McKinnon.

Oleksiak qui n’a participé qu’aux épreuves de relais, a ajouté cinq médailles d’or à son total de 11 médailles.

« La médaillée d’or des Jeux olympiques, Penny Oleksiak, a participé à la compétition et a eu beaucoup de plaisir avec des coéquipiers de son âge, ce qui était une grande part de notre succès en relais. Nous sommes heureux que Penny et son entraineur Ben Titley du CHP-Ontario aient participé et qu’ils aient agi en tant que leaders, » a dit McKinnon.

Il a aussi souligné les performances des autres nageuses sur CHP-Ontario Rebecca Smith et Kayla Sanchez, qui étaient également aux Championnats du monde FINA séniors avec Oleksiak le mois dernier. Sanchez a remporté trois médailles d’or, une d’argent et une de bronze alors que Smith en a remporté deux d’or, une d’argent et une de bronze.

« Le plan était de leur donner l’expérience du podium et de courser pour une médaille d’or contre les meilleurs athlètes au monde du même âge. Elles ont bien fait toute la semaine. »

Plus tôt dans la soirée, Rebecca Smith originaire de Red Deer, Alta., a décroché l’argent au 100 m papillon. Elle a réussi sa meilleure marque personnelle en 58,07. Elle a terminé derrière la Japonaise Rikako Ikee, qui a remporté sa 5e médaille, dont 2 d’or en un nouveau record des Championnats (57,25). Mabel Zavaros d’Oakville a terminé au 8e rang en 59,81.

« Ça a bien été, j’ai attendu cette course toute la semaine. Je suis très contente de faire mon meilleur temps à la dernière journée de compétition, » a dit Smith, qui avait aussi remporté la médaille de bronze au 50 m papillon samedi et contribué aux deux relais libre féminins.

« Gagner une médaille au 50 m m’a donné beaucoup de confiance. Non seulement, car je me concentre plus sur le 100 m, mais aussi, car ç’a confirmé que j’ai la vitesse pour partir ma course. »

La première course de la soirée pour Knelson était le 200 m brasse. La nageuse de NextGen – Victoria a arrêté le chrono à 2:28,53, bon pour la 6e place. Knelson, 15 ans, a remporté les médailles d’argent aux 50 m et 100 m brasse plus tôt dans la compétition.

Au 50 m libre, Kayla Sanchez du CHP-Ontario a pris la 7e place en 25,33. Elle a remporté le bronze au 100 m libre vendredi et a fait partie des relais libre féminins.

Gabe Mastromatteo de Kenora, Ont., a participé à sa première finale pour le Canada, terminant en 8e place au 50 m brasse en 28,51. Plus tôt dans la compétition, il avait abaissé le record national 15-17 ans au 100 m brasse en plus d’assurer la portion de brasse dans le relais mixte qui a remporté la médaille d’or.

« C’était une bonne expérience que de faire ma première finale à une compétition internationale, » a-t-il dit. « C’est une excellente expérience d’apprentissage, voir comment les autres font et comment ils se préparent pour une compétition comme celle-ci. »

« Je veux féliciter les nageurs, les entraineurs et l’équipe de soutien de l’équipe canadienne qui a réalisé la meilleure performance de l’histoire du pays aux mondiaux juniors avec sept médailles d’or, cinq d’argent et trois de bronze. L’équipe fut très coopérative et extrêmement bien menée par l’entraineur-chef Brad Dingey, entraineur du programme NextGen – Victoria, » a dit McKinnon. « Nous sommes extrêmement fiers de l’équipe canadienne cette semaine. »

« Ken McKinnon a fait un excellent travail de développement de la natation canadienne au cours des dernières années. Je voudrais reconnaitre spécialement son rôle de l’établissement de cette équipe depuis son arrivée à Natation Canada, » a ajouté le directeur de la haute performance, John Atkinson. « Félicitations aux nageurs, entraineurs et membres du personnel à travers le Canada qui ont consacré des efforts envers ces performances. »

Natation Canada | Swimming.ca/fr

 

Catégorie de nouvelles: 

Dernières nouvelles