Parcours vers les jeux : Comment la thérapie du sport aide les athlètes à atteindre le podium, et un examen attentif du rôle d’un physiothérapeute de l’ICSO à PyeongChang

jeudi, 1 février, 2018
Parcours vers les jeux : Comment la thérapie du sport aide les athlètes à atteindre le podium, et un examen attentif du rôle d’un physiothérapeute de l’ICSO à PyeongChang

Les physiothérapeutes sont surtout connus pour leur rôle dans la gestion des blessures aiguës et la réadaptation. Nos services sont souvent sollicités après qu’une personne se soit blessée, afin d’améliorer sa guérison et de lui permettre de fonctionner comme avant. En tant que physiothérapeute qui travaille dans le domaine du sport de haut niveau, j’ai eu la possibilité d’avoir une influence sur de plus nombreux aspects de la santé et de la performance des athlètes. Dans mon rôle au sein de l’Institut canadien du sport de l’Ontario (ICSO), j’ai la chance de rencontrer des athlètes en santé, qui ne sont pas blessés, et de travailler de façon proactive pour développer et mettre en place des programmes de prévention des blessures qui leur permettent d’optimiser leur entraînement. Travailler avec les athlètes et les examiner régulièrement me permet aussi de les aider à améliorer leurs performances athlétiques en perfectionnant ou en corrigeant certains aspects pouvant avoir des répercussions sur leur performance.

Les athlètes de niveau provincial qui ont été identifiés comme ayant le potentiel de monter sur le podium de leur discipline aux prochains Jeux olympiques et paralympiques sont choisis pour le programme d’Initiative pour le sport de haute performance de l’Ontario (ISHPO). Ces athlètes feront l’objet d’une évaluation de pré-saison complète et multidisciplinaire qui comprendra des examens musculo-squelettiques et de mouvement fonctionnel. L’objectif de cette évaluation est de s’assurer que les athlètes sont en santé et ont une excellente forme physique avant que leur corps en pleine croissance soit mis à l’épreuve par le sport. En tant que physiothérapeute, je me sers des résultats de l’évaluation pour trouver des déséquilibres musculaires et des mécanismes de compensation corporels pouvant entraîner des blessures. Ensuite, je peux mettre en place des exercices correctifs afin de prévenir les blessures. C’est important, car les athlètes de haut niveau s’entraînent constamment de manière intense et repoussent les limites de leurs corps pour atteindre leur plein potentiel.

L’horaire des athlètes est basé sur un plan d’entraînement annuel et sur un plan d’entraînement quadriennal, lequel correspond à un cycle olympique. L’objectif est d’assurer que les athlètes atteignent leur plein potentiel au bon moment pour réaliser leurs objectifs. Les athlètes qui doivent manquer du temps d’entraînement en raison d’une blessure ou d’une maladie ont souvent du retard par rapport à leur objectif. L’équipe des sciences du sport, médecine du sport de l’ICSO, dont les physiothérapeutes font partie, peut aider à surveiller la charge d’entraînement des athlètes pour assurer un équilibre approprié entre l’entraînement et la récupération. Aider les athlètes à gérer la charge d’entraînement requise pour perfectionner leur technique et leur forme physique à l’aide de stratégies de repos et de récupération appropriées permettra de prévenir les blessures, les maladies et les pertes de performance pouvant survenir en cas de déséquilibres d’entraînement. Malgré nos efforts pour gérer la charge d’entraînement et la mise en place de stratégies de prévention des blessures comme les techniques d’échauffement et de récupération, les blessures font encore partie de la réalité des athlètes. En tant que physiothérapeute, je peux évaluer ces athlètes blessés et leur donner un plan de récupération et de retour au sport graduel et sécuritaire.

Pendant que les athlètes progressent sur la voie d’accès au podium de leur sport vers les trois premières places, le suivi de leur physiothérapeute leur permet d’avoir une excellente forme physique et de saines habitudes d’entraînement. C’est alors que nous mettons l’accent sur l’amélioration de la performance. Mon évaluation des athlètes à ce stade est axée sur l’optimisation de la force et de la mobilité, ainsi que l’amélioration des mouvements spécifiques au sport pour obtenir des gains de performance qui séparent les athlètes susceptibles de monter sur le podium des autres. Travailler avec une équipe de soutien intégrée et d’autres disciplines au sein de l’ICSO comme la physiologie, la biomécanique, la nutrition sportive, la performance mentale et la préparation physique nous permet de combiner notre expertise pour aider les athlètes à maximiser leur potentiel et à atteindre leurs objectifs olympiques et paralympiques.

Ma passion pour le sport s’est développée tôt quand je faisais des compétitions de patinage artistique, et je fais maintenant partie de Patinage Canada depuis plus de 28 ans en tant qu’athlète, entraîneuse en patinage de base (Patinage Plus) et physiothérapeute pour les athlètes junior et senior de l’équipe nationale lors de leur entraînement à la maison et de compétitions nationales et internationales. J’ai eu la chance de m’entraîner auprès de patineurs artistiques de niveau olympique et de travailler avec des patineurs qui ont grimpé les échelons pour atteindre leur rêve de participer aux Jeux olympiques. On m’a donné la chance de voyager avec l’équipe canadienne de patinage artistique aux Jeux olympiques d’hiver de 2018 à PyeongChang en Corée du Sud. Après avoir regardé ces patineurs s’entraîner au cours des dernières années pour en arriver là, c’est un honneur d’être aux Jeux olympiques avec eux et de les voir réaliser leur objectif en personne.

Lorsque je voyage avec les athlètes canadiens à l’occasion d’épreuves internationales, je suis toujours fière de porter mon manteau du Canada et j’aime tout ce que le symbole de la feuille d’érable représente. Je chérirai pendant des années le souvenir d’avoir porté ce manteau du Canada aux Jeux olympiques, en compagnie de centaines d’autres fiers Canadiens qui ont se sont mérité la chance de représenter notre pays à PyeongChang.

 

À propos de l’Institut canadien du sport de l’Ontario
L’Institut canadien du sport de l’Ontario (ICSO) est un organisme sans but lucratif qui se consacre à la quête de l’excellence en offrant des programmes, des services et un leadership de calibre mondial aux athlètes et aux entraîneurs de haut niveau afin d’améliorer leur capacité à monter sur le podium au niveau international. L’ICSO offre aux athlètes un éventail de services en sciences et médecine du sport, notamment dans les domaines de la nutrition, la physiologie, la biomécanique, la préparation physique, la performance mentale, la thérapie sportive et les services de subsistance. L’ICSO offre également des programmes et des services à des organismes sportifs nationaux et provinciaux, ainsi qu’à leurs entraîneurs, afin de renforcer les structures sportives en Ontario et au Canada.

L’ICSO offre ses services à environ 700 athlètes de haut niveau et 250 entraîneurs dans ses installations principales du Centre sportif panaméricain de Toronto, dans son site satellite du Centre de cyclisme national Mattamy à Milton et dans ses environnements d’entraînement quotidien partout en Ontario. L’ICSO fait partie d’un vaste réseau de quatre instituts et de trois centres multisports à l’échelle du pays, le Réseau des instituts du sport olympique et paralympique du Canada, en partenariat avec le Comité olympique canadien et le Comité paralympique canadien. L’ICSO bénéficie du soutien du ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport, de Sport Canada, d’À nous le podium et de l’Association canadienne des entraîneurs, ainsi que des organismes sportifs nationaux et provinciaux du secteur. www.csiontario.ca/fr

-30-

Rédigé par :
Meghan Buttle
, physiothérapeute, Institut canadien du sport de l’Ontario

Personne-ressource pour les médias :
Laura Albright, directrice, Communications et événements
Institut canadien du sport de l’Ontario
Tél. : 416 596-1240, poste 238
Courriel : lalbright@csiontario.ca
www.csiontario.ca/fr

Catégorie de nouvelles: 

Dernières nouvelles