L’or et un record du monde junior pour le relais à Indianapolis

jeudi, 24 août, 2017
Sanchez, Oleksiak, Ruck, Smith

Le Canada a conclu la première journée des Championnats du monde juniors FINA en grand alors que le relais 4×200 m libre féminin a remporté la médaille d’or et établi le record du monde junior ce mercredi à Indianapolis.

L’équipe composée de Kayla Sanchez, Penny Oleksiak, Rebecca Smith et Taylor Ruck a réalisé un temps de 7:51,47, près de 6 secondes devant l’équipe russe, et est devenue l’équipe d’adolescentes la plus rapide de l’histoire.

Les quatre nageuses s’entrainent au Centre de haute performance – Ontario, et Sanchez, Oleksiak et Smith ont toutes trois participé aux Championnats du monde FINA à Budapest en juillet.

« C’était super. Avant la course, nous étions toutes très confiantes par rapport aux temps que nous étions capables de faire, remporter l’or et abaisser le record du monde junior c’est incroyable, » a dit Oleksiak, qui avait aussi aidé l’équipe séniore à remporter deux médailles de bronze aux Championnats du monde FINA à Budapest le mois dernier.

« C’est assez cool, nous nous entrainons les quatre ensemble et nous sommes toutes très proches, » a ajouté Smith, qui a aussi participé aux deux médailles de bronze à Budapest. « C’est une super atmosphère d’équipe. »

Mabel Zavaros, qui a aidé l’équipe à se qualifier en préliminaires, recevra également une médaille d’or.

« Nous n’aurions pas pu le faire sans Mabel qui a super bien nagé ce matin, » a dit Smith. « C’est un effort d’équipe et nous avons toutes nagé vite. »

« Natation Canada a consacré plusieurs ressources au développement des relais depuis 2013, » a dit l’entraineur national de développement Ken McKinnon. « Il s’agit de la première étape de ce cycle olympique vers Tokyo 2020. Nous sommes très fiers de ces cinq filles et des entraineurs qui ont participé à ce succès aujourd’hui. »

Il s’agissait du 2e record du monde junior aujourd’hui pour Ruck qui a aussi réalisé un temps de 59,28 en demi-finale du 100 m dos.

Cette compétition est la plus importante pour Ruck cet été. La double médaillée olympique a raté l’équipe nationale séniore lors des Essais canadiens en avril, et s’est depuis jointe au CHP-Ontario sous la tutelle de ben Titley.

« Nous nous entrainons très bien ensemble, nous sommes un groupe de filles très cohésif, » a dit Ruck. « C’est ma compétition pour faire quelque chose de bien et montrer ce que je peux faire. Je sens que c’est ici que je dois être, réussir ces temps, alors je suis contente d’être ici. »

Cette nouvelle marque, qui abaisse son record canadien 15-17 ans, la place en première position pour la finale de jeudi. Le record a été abaissé trois fois ce mercredi. Ruck avait abaissé la marque à 59,64 lors des préliminaires, un départ seulement après que Jade Hannah de Halifax ait abaissé le record, peut-être le plus court de l’histoire canadienne.

Hannah, qui s’entraine avec le programme NextGen – Victoria de Natation Canada, sera aussi de la finale du 100 m dos après avoir réalisé un temps de 1:00,21.

Sa coéquipière au programme NextGen – Victoria Faith Knelson s’est, quant à elle, qualifiée pour la finale du 50 m brasse en 2e position, après avoir réussi un temps de 31,15 en demi-finale.

« Depuis les Essais, mon équipe s’est concentrée sur l’amélioration des petites choses, qui, lorsqu’additionnées, peuvent donner de grandes choses. J’essaie de porter attention aux détails de ma course, baisser ma tête, foncer et avoir du plaisir, » dit-elle. « Je nage ma propre course et je ne me préoccupe pas de ce qui se passe autour de moi. »

Au 100 m brasse, Gabe Mastromatteo de Kenora, Ont., a raté la finale de peu, terminant en 9e place en abaissant le record canadien 15-17 ans en 1:01,64.

« J’essaie de faire ma course. J’ai eu l’impression d’avoir donné un bon effort plus tôt dans la course, et c’est ce que j’essayais de faire, » dit-il.

« Il s’agit de l’une des meilleures premières journées de l’équipe canadienne junior. Sept de nos neuf courses ont été plus rapides ce soir, montrant que le programme et la préparation furent assez complets et fructueux jusqu’à présent. Notre travail maintenant est de calmer tout le monde, se préparer pour la prochaine session et essayer de rester constants au cours des cinq premiers jours, » a dit McKinnon.

Natation Canada | Swimming.ca/fr

 

Catégorie de nouvelles: 

Dernières nouvelles