Conseils archivés

Il est important de demeurer bien hydraté. Perdre aussi peu que 2 % de votre poids corporel à cause de la déshydratation peut nuire à vos performances....

Il y a de nombreux gadgets sur le marché ces jours-ci qui mesurent toutes sortes de « paramètres apparemment très sophistiqués. » Pour un usage efficace de l’équipement et des renseignements fournis, demandez-vous « Qu’est-ce que je veux vraiment savoir au sujet de ma façon de bouger ou de mes performances, et pourquoi? ». Trouvez ensuite l’équipement qui fournit cette mesure et cette information. Tenez-vous-en aux mesures qui correspondent aux performances que vous tentez d’optimiser...

Il y a une différence entre ne pas échouer et s’efforcer de bien faire les choses....

Connaissez-vous le kéfir? Il s’agit d’un produit laitier à forte teneur en calcium et en probiotiques sains qui maintient la santé intestinale et l’équilibre de la fonction immunitaire. Essayez-le!...

La variabilité des performances est un aspect important à surveiller afin de savoir quand la performance d’une personne est normale selon ses capacités et quand elle augmente ou diminue de façon significative. ...

La récupération après l’entraînement ou la compétition est tout aussi importante que l’entraînement lui-même. Elle permet à votre corps de retourner à l’état « prêt » pour que vous puissiez vous entraîner ou compétitionner à votre plus haut niveau le lendemain. Des stratégies comme la récupération active, la nutrition et le sommeil peuvent vous aider à récupérer. Intégrez-les à votre routine quotidienne pour améliorer votre performance et prévenir les blessures....

La performance d’un athlète ne s’améliore pas durant l’entraînement même, mais plutôt pendant les périodes de récupération entre les séances. C’est pourquoi une alimentation, une hydratation et des habitudes de sommeil adéquates sont si importantes pour les athlètes d’élite. Tous ces facteurs se révèlent critiques pour tirer le meilleur parti de son entraînement. Ils vous aident à vous entraîner plus fort, à vous adapter plus rapidement et à vous préparer à la prochaine séance d’entraînement...

Conseil de nutrition : Pour conserver une énergie et une impression de satiété durables, et pour éviter les fringales et les excès de table, combinez des protéines et des glucides à chaque repas et collation....

Assurez-vous de vous échauffer et de rester échauffés lors de la préparation aux compétitions. Des études montrent qu’en augmentant la température musculaire de 1 degré Celsius, on peut augmenter la puissance de 4 %....

Vous tenir sur un seul pied en vous brossant les dents est une excellente façon de développer la proprioceptivité de votre cheville au quotidien....

Pression : Il n’est pas rare de sentir la pression de nous dépasser, et gérer cette pression exige un apprentissage. La pression nous affecte physiquement, mentalement et émotionnellement, ce qui influe sur notre capacité à donner notre plein rendement. Votre capacité à faire bonne figure malgré la pression dépend de votre point de vue sur la situation. La considérez-vous comme une crise ou un défi?...

Les tubes élastiques en caoutchouc peuvent s’user ou briser avec le temps. Voici quelques trucs d’entretien pour prolonger leur durée de vie :

  1. Inspectez votre élastique avant chaque utilisation.
    Les élastiques ébréchés ou coupés perdent de la force et finissent par se briser. Si vous remarquez une coupure dans votre élastique, il est temps de le remplacer. Ne rangez pas votre élastique dans une boîte contenant des objets pointus ou des outils, et
  2. ...

Les tubes élastiques en caoutchouc peuvent jouer un rôle important dans le programme d’entraînement musculaire d’un athlète, particulièrement lorsqu’il est en déplacement.

Il est important de noter que plus l’élastique est étiré, plus la résistance augmente; plus l’élastique est étiré, plus il est difficile de l’étirer encore plus. Pour un grand nombre d’exercices, vous vous tiendrez sur un pied au milieu de l’élastique pour que celui-ci soit de la même longueur de chaque côté....

Lorsque vous commencez un programme d’entraînement musculaire, commencez avec deux séances par semaine, passez à trois après trois ou quatre mois, puis adoptez un programme avancé dans lequel vous vous entraînerez quatre fois ou plus par semaine après six à huit mois.

L’entraînement musculaire touche plus que les muscles; les os, les tissus conjonctifs, votre cœur et votre système nerveux subissent tous un stress durant l’entraînement. Ces organes et ces tissus ne récupèrent pas...

En matière d’entraînement musculaire, un des mythes les plus tenaces est que la douleur musculaire signifie que vous progressez et que si vous n’avez pas mal le lendemain, c’est que vous n’avez pas travaillé assez fort. Ce mythe repose sur la notion qui veut qu’un muscle qui subit des microlésions augmente en taille et en force. Cela résume de manière trop simpliste une série de changements physiologiques très complexes au niveau cellulaire qui implique nombre d’hormones, de facteurs de...

Environ 80 % des blessures qui surviennent pendant un entraînement musculaire sont attribuables à une mauvaise technique. Lorsque vous poussez l’effort jusqu’au point où vous ne pouvez plus soulever le poids, la technique employée pour faire les dernières répétitions est habituellement loin d’être parfaite. Durant les quatre à six premiers mois d’entraînement, quand votre corps apprend encore à parfaire les mouvements pour éviter l’échec, interrompez la série lorsque vous ou votre partenaire...

Même si vous adoptez les meilleures pratiques préventives qui soient, des blessures peuvent survenir. Assurez-vous d’avoir votre équipe de soutien intégré avant le début de la saison. De cette façon, si une blessure survient, elle pourra être traitée rapidement pour minimiser l’arrêt d’entraînement....

Un échauffement adéquat devrait préparer l’athlète physiquement, physiologiquement et psychologiquement pour l’entraînement ou la compétition. L’échauffement doit comprendre des éléments tels que l’activité à intensité modérée pour faire augmenter le rythme cardiaque, la respiration et la température des tissus; des exercices de mobilité et de souplesse pour que les jointures et les muscles aient l’amplitude nécessaire pour le sport pratiqué; des exercices d’activation, d’agilité et de...

Passer d’un climat généralement frais, comme celui du Québec, à un climat chaud et humide comme celui de la Californie, du Mexique et de l’Amérique du Sud constitue un défi pour les personnes qui font de l’exercice. C’est que notre corps ne s’adapte pas immédiatement à ces nouvelles conditions ambiantes (acclimatation). Avant une épreuve sportive, entraînez-vous dans la chaleur, en portant des vêtements chauds, ou arrivez longtemps avant (cinq jours) la compétition. Votre corps pourra ainsi...

La consommation maximale d’oxygène (VO2max) est une variable physiologique qui est mesurée par un test en laboratoire. On associe souvent un VO2max élevé à une meilleure performance dans les épreuves sportives de longue haleine comme le triathlon, le cyclisme sur route et la course de fond. Qui plus est, améliorer son VO2max par l’entraînement permet d’avoir un cœur, des poumons et des muscles plus forts et qui...

Pages